Sommeil réparateur

Au même titre qu’une bonne alimentation équilibrée et des activités physiques régulières le sommeil est un point qui nécessite toute notre vigilance. Durant cette précieuse période, de nombreux mécanismes se mettent en marche. Ces derniers sont indispensables pour être frais et dispo pour attaquer la prochaine journée. Découvrez 4 astuces pour améliorer la qualité de votre sommeil et optimiser votre récupération d’énergie.

Respecter votre temps de sommeil est indispensable

L’OMS recommande de dormir au moins 10 heures par nuit pour les enfants et 8 pour les adultes. En effet, le sommeil est un temps crucial durant lequel le corps se repose physiquement mais aussi mentalement. On structure le vécu de la veille et on l’organise dans la mémoire.

Le manque de sommeil est également à l’origine ou augmente les risques de très nombreuses maladies allant du cancer aux problèmes cardiovasculaires.

Dormir suffisamment

Le premier point et le plus évident est donc d’avoir un temps de sommeil adapté à votre âge mais aussi à votre rythme naturel. Certaines personnes ont besoin de nuit plus longues que d’autres. A vous de déterminer quel est votre bonne durée et de vous coucher à une heure adaptée. Pour connaitre ce temps, le mieux est encore de faire en sorte de ne jamais vous réveillé fatigué.

Avoir une bonne tenue de nuit

Ensuite, il est important de disposer de vêtements de nuit qui favorisent la récupération. D’une façon générale, vous devez respecter deux règles :

Avoir des vêtements amples qui, à aucun niveau du corps ne viennent faire pression sur la peau. Cela favorise la circulation sanguine. On évitera donc par exemple de dormir avec un soutien-gorge qui n’a aucune utilité la nuit.

Ensuite, il faut que le vêtement préserve la température corporelle donc s’il fait trop froid dans la pièce, il sera important de se couvrir un minimum.

Pyjamas (sans ceinture trop serrée) et chemises de nuit sont des tenues parfaitement adaptés et efficaces.

Avoir une chambre à la bonne température

La température ambiante influence énormément la qualité du sommeil. Tout d’abord, le corps étant dans une phase très spéciale la nuit, il a besoin d’un environnement optimal pour effectuer toutes les « purges » qu’il réalise.

Ensuite, lorsque l’air est trop froid, le corps dépense beaucoup d’énergie pour nous réchauffer, ce qui entraîne un réveil plus fatigué, voire malade.

Enfin, parce qu’une température trop chaude rend la respiration plus difficile. Le corps est donc moins oxygéné, ce qui nuit à la qualité du sommeil et à la récupération d’énergie.

On estime qu’une bonne température nocturne oscille entre 16 et 18° pour favoriser un bon confort sous la couette et une respiration optimale.

Aérer, même en hiver !

Le saviez-vous : la cause principale des maladies dans la saison hivernale n’est pas tant dû aux basses températures mais au fait que l’on aère moins les espaces. Virus et bactéries nous côtoient donc plus.

Que ce soit pour le sommeil ou la journée, aérer tous les jours est indispensable. Cela permet d’une part de chasser les microbes mais aussi et surtout de réduire le taux en dioxyde de carbone dans l’air que le corps évacue naturellement.

La nuit, on en cumule beaucoup dans le petit espace qu’est la chambre. Cela nuit au fonctionnement du cerveau et empêche le sommeil d’être vraiment réparateur.

N’hésitez donc pas à dormir la fenêtre ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

018cff7aecf7e18bb9b492f6403774bar