Des métiers similaires, mais qui présentent une différence notable

Il vous est surement déjà arrivé d’entendre quelqu’un dans votre entourage dire « j’ai un rendez-vous avec mon psy ».

Mais, de qui s’agit-il en réalité ? D’un psychiatre ? D’un psychanalyste ? D’un psychothérapeute ou d’un psychologue ? Découvrez dans cet article les différences entre ces métiers.

Psychothérapeute et psychologue

La psychothérapie est une discipline scientifique indépendante. N’importe qui peut donc se prévaloir psychothérapeute, tout en exerçant une autre profession. Mais avant tout, le psychothérapeute est un professionnel de la médecine douce qui se charge des personnes atteintes de troubles psychosomatiques. Il a pour rôle d’aider le patient à atteindre une paix intérieure en se libérant des traumatismes qu’il aurait subis par le passé. La psychothérapie, contrairement à la psychologie, s’occupe du problème à la source. Elle ne s’occupe pas des symptômes et ne requiert donc pas la prise de médicament ou la chirurgie. Tout comme le psychothérapeute, le psychologue est un professionnel de la médecine mentale habilité à traiter des personnes souffrant de troubles psychologiques. Spécialiste de la santé mentale et du développement personnel, il se charge d’écouter le patient et de traiter les symptômes découlant du problème. Le traitement peut s’étendre sur plusieurs années. Cependant, le psychologue n’est pas autorisé à prescrire des médicaments. Il peut se spécialiser en psychologie industrielle, clinique, scolaire ou en neuropsychologie.

Le psychiatre

Spécialiste des maladies mentales, le psychiatre s’occupe du traitement des personnes atteintes de pathologies mentales graves. Avec la formation particulière qu’il reçoit, le psychiatre possède toutes les aptitudes nécessaires à la pose du diagnostic d’un malade aussi bien sur le plan biologique, psychologique que social. Il peut aussi proposer un traitement médicamenteux (antidépresseurs, anxiolytiques, lithium ou sédatifs) ou chirurgical. Selon les cas, il peut aussi prescrire un séjour en hôpital psychiatrique ou le traitement par électrochoc. Le psychiatre peut être consulté directement ou sur recommandation d’un psychologue, d’un travailleur social ou d’un autre professionnel.